vignette Mission locale
Orientation, formation, emploi, logement, santé, mobilité, citoyenneté : la Mission Locale accompagne les jeunes de 16 à 25 ans face à toutes les difficultés du quotidien. Derrière toutes ces actions, un objectif : faciliter l’insertion professionnelle. Rencontre avec Alexandra Vidal, directrice et Katia Joly, directrice-adjointe.

Quel est le rôle de la Mission Locale ?

A.V Tel un sas entre l’école et le Pôle Emploi, la Mission Locale intercommunale s’adresse à tous les jeunes déscolarisés de 16 à 25 ans. Notre objectif : les accompagner vers l’emploi en levant avec eux tous les freins sociaux qui pourraient se présenter sur leur parcours (difficulté à se déplacer, trouver un logement, ouvrir des droits à la Sécurité sociale…). Tous les jeunes, quels que soient leur niveau scolaire ou leur situation, sont les bienvenus pour construire un projet stable autour d’une formation, d’une qualification ou d’un emploi.

Quels sont les atouts de la structure pour les accompagner ?

K.J Notre force, c’est de donner accès à notre réseau de partenaires locaux dans tous les domaines : formation, citoyenneté, mobilité, santé, logement, justice… Nous pouvons nous appuyer sur le soutien des collectivités et de la Communauté Paris-Saclay dont nous dépendons. Nous offrons ainsi une réponse pertinente et de proximité.

À quoi ressemble le parcours d’un jeune lorsqu’il franchit vos portes ?

A.V Tout jeune déscolarisé entre 16 et 25 ans est accueilli par un conseiller d’insertion professionnelle pour un premier entretien. C’est l’occasion de faire le point sur son parcours, ses désirs, son projet, les freins qu’il rencontre… Cette étape est essentielle pour créer une relation de confiance et nous permettre de définir ses attentes : obtenir des réponses, s’orienter vers un partenaire local, accéder à un réseau d’employeurs, participer à des ateliers d’orientation... Selon le projet dans lequel il s’inscrira, nous l’accompagnerons jusqu’à son entrée dans la vie active.

Qu’est-ce qu’un atelier d’orientation ?

K.J De nombreux jeunes n’ont pas une idée précise de la profession ou du domaine vers lequel ils souhaitent s’orienter. Il est alors nécessaire de déterminer avec eux leurs centres d’intérêts, ajuster la vision qu’ils ont d’un métier, vérifier les prérequis… Pour cela, nous proposons bien sûr des entretiens et des tests, mais nous facilitons aussi l’accès à des stages dans le domaine. Ainsi, ils peuvent comprendre la réalité d’un métier, rencontrer des professionnels… Cette démarche est accompagnée par une psychologue du travail.

Quelles sont les initiatives auxquelles les jeunes peuvent participer pour faciliter leur insertion sociale ?

A.V Pour lever les freins gênant l’accès à l’emploi, nous mettons en œuvre une large palette d’actions. Besoin d’un logement ? Des ateliers et des permanences sont animés par un conseiller du CLLAJ (Comité pour le Logement Autonome des Jeunes) autour de l’accès à la location et du montage de dossiers. Des questions autour du droit du travail, du droit des étrangers ou du droit pénal ? Les permanences juridiques répondent et expliquent les contrats de travail, les fiches de paie… Si certains ont des difficultés à se déplacer vers les bassins d’emploi, Essonne Mobilité peut les accompagner dans le permis de conduire. Coté santé, nous facilitons l’accès à des visites médicales, du dépistage, des ateliers de prévention des addictions…

Parmi les actions en faveur de l’emploi, il y a Prospect’ON.

K.J Prospect’ON donne aux jeunes l’opportunité de créer leur propre réseau en allant directement à la rencontre des entreprises. C’est un véritable atout pour témoigner de sa motivation auprès des employeurs. Pour cela, nous les aidons à briser la distance qui les sépare du monde de l’entreprise : visite sur le terrain, forums emploi, recrutements collectifs en partenariat avec Pôle Emploi et le Service Emploi de la Communauté Paris-Saclay… Les recrutements collectifs nous permettent de préparer les jeunes en amont (CV, lettres de motivation, entretiens…), afin qu’ils se sentent confiants face aux grands employeurs du secteur, comme les grandes enseignes qui se sont récemment installées dans le parc d’activités de Courtaboeuf.

Vous avez mis en place un système de parrainage ?

A.V Six parrains et marraines bénévoles offrent leur expérience et leur temps pour « coacher » les jeunes dans leurs démarches. Ensemble, ils étudient les offres, travaillent sur le CV et la lettre de motivation, simulent des entretiens d’embauche… C’est un temps précieux construit en collaboration étroite avec les conseillers d’insertion professionnelle pour donner aux jeunes tous les outils pour mener à bien leur projet.

Pourriez-vous nous parler de la Garantie Jeunes ?

K.J Ce dispositif national est conçu pour lutter contre la précarité des jeunes et favoriser leur insertion sociale. Lorsqu’un jeune est reconnu en situation de précarité, il peut intégrer la Garantie Jeune pendant un an. Pendant cette période, il s’engage à s’investir pendant un mois à hauteur de 35 heures par semaine dans un vaste programme d’ateliers mis en place par la Mission Locale (gestion de son budget, santé, logement, emploi…) afin de se donner les moyens de lutter contre les éléments qui freinent son insertion sociale. Puis il sera accompagné une fois par semaine dans sa recherche d’emploi et pourra acquérir de l’expérience par de nombreux stages. En contrepartie de tout son investissement, le jeune touchera une allocation qui l’aidera à lever les freins qu’il rencontre.

En complément, des ateliers sur l’e-réputation sont proposés par Orange Solidarité, afin de permettre aux jeunes de saisir l’importance des réseaux sociaux dans la démarche des employeurs. Nous leur permettons également de passer une formation de Sauveteur secouriste du travail (SST), afin d’acquérir les gestes de premiers secours.

La Garantie Jeunes est un dispositif qui a de bons résultats : plus de 60 % des jeunes accompagnés en 2016 étaient en situation professionnelle l’année suivante.

Pour les jeunes intéressés par l’apprentissage, que proposez-vous ?

A.V Nous travaillons en lien étroit avec la Faculté des Métiers de l’Essonne. En les orientant vers elle, ils peuvent trouver une entreprise mais aussi une formation en CFA. Pour intégrer une formation ou trouver un poste en apprentissage, la clé est d’anticiper la rentrée. Nous sommes là pour accompagner les jeunes pour comprendre et intégrer ces parcours, particulièrement efficaces pour l’insertion professionnelle.

Mission Locale des Ulis

1 rue de l’Aube 91940 Les Ulis

Tél. 01 69 18 79 10 – www.missionlocale-lesulis.fr

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn