Mon Quotidien

Depuis le mois d’août, la France et de nombreux pays européens font face à une nouvelle vague de propagation du virus de l’influenza aviaire. Ce virus très contagieux affecte les oiseaux, notamment les volailles domestiques et les autres volatiles captifs. Suite à la découverte d’une buse atteinte de cette maladie sur notre territoire, la Préfecture a placé Villebon-sur-Yvette dans une zone de contrôle temporaire comprenant 111 communes de l’Essonne.

Suite au recensement d'un cas de grippe aviaire sur notre territoire, des mesures renforcées de lutte contre l'épidémie s'imposent. La déclaration en Mairie de toutes les volailles et oiseaux domestiques est obligatoire

Communiqué de presse de la Préfecture de l'Essonne.

 

Des mesures à prendre dans les meilleurs délais

1 - Déclarer vos volailles en Mairie 

Dès la suspicion d’un cas, les services préfectoraux doivent pouvoir intervenir rapidement afin de prendre les mesures de police sanitaire adaptées. Pour cela, la connaissance la plus exhaustive possible des détenteurs de volailles et d’autres oiseaux reste un facteur déterminant.

Vous possédez des poules, des canards, des perruches ou tout autre oiseau ? En vertu de l’arrêté préfectoral du 24 février 2006, chaque propriétaire doit obligatoirement déclarer son animal auprès de la Mairie.
La démarche peut se réaliser en ligne sur le site mesdemarches.agriculture.gouv.fr ou en remplissant le Cerfa n°15472 à rapporter à l’Hôtel de Ville

Cette mesure sanitaire permet de vous protéger, protéger vos animaux et éviter la propagation de cette maladie virale.

2 – Confiner vos animaux

Afin de protéger les volailles, la Préfecture demande le confinement des bêtes ou leur placement sous des filets de protection de la basse-cour, et vous invite à la vigilance sur leur état de santé.

VIGNETTE RENFORCEMENT INFLUENZA AVIAIRE 1

VIGNETTE RENFORCEMENT INFLUENZA AVIAIRE 2

 

3 - Quelques mesures de précaution pour prévenir la grippe aviaire

  • protégez votre stock d’aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l’accès à l’approvisionnement en aliments et en eau de vos volailles,
  • évitez tout contact direct entre vos volailles et des oiseaux sauvages ou d’autres volailles d’un élevage professionnel,
  • ne vous rendez pas dans un autre élevage sans précaution d’usage,
  • protégez et entreposez la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination,
  • nettoyez régulièrement les bâtiments et le matériel utilisé pour votre basse-cour,
  • n’utilisez jamais d’eaux de surface pour le nettoyage de votre basse-cour : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée.

4 - Chacun peut être sentinelle

Afin de limiter la diffusion du virus, restez sur les chemins balisés lors de vos promenades. Ne vous approchez pas et ne nourrissez pas les oiseaux sauvages.

Après votre promenade, changez de tenue et de chaussures si vous devez vous rendre dans un élevage de volaille ou une basse-cour. 

Si vous trouvez des oiseaux morts

 

Dans votre basse-cour/ chez vous

  • Conservez les cadavres dans un réfrigérateur en les isolant et en les protégeant. 
  • Contactez votre vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations. 
Contact

Direction départementale de la protection des populations de l'Essonne
Tél. 01 69 87 31 00

Dans la nature

  • Ne les touchez pas. Notez le lieu de découverte (si possible, le géolocaliser).
  • Contactez le service départemental de l'Office français de la biodiversité (OFB), la fédération départementale des chasseurs (FDC) ou la Mairie de la commune où l'oiseau a été trouvé. 
Contact

OFB Ouest Essonne
Tél. 07 63 99 54 74 ou  06 46 54 26 18
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Fédération des chasseurs (FICIF) - Est de l'Essonne
Tél. 01 34 85 33 00
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d'informations

agriculture.gouv.fr
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn